Identifiez-vous
Nous contacter

People

©

vendredi 07 avril 2017

Saïna Manotte garde l’espoir

Saïna Manotte garde l’espoir

Guyane sa ki rivé to ? Les premiers mots de son titre « Demain peut-être meilleur » sont prémonitoires puisque le clip a été posté en octobre 2016 il y a six mois bien avant le mouvement qui affecte ces jours ci la Guyane. Cette composition porte sur la violence en Guyane y compris les violences conjugales.

Sur sa page Facebook et sa chaine Youtube, elle partage ses reprises de chansons traditionnelles guyanaises et de variétés françaises avec des chanteurs de la Guyane tels que lova Jah ou encore Maxime Manot’ son fiancé.

Elle s’est fait remarquer sur la Toile aux cotés de sa moitié interprétant avec brio des reprises de chansons françaises : "Je l'aime à mourir" de Francis Cabrel ou encore « L'hymne à l’amour » d’Edith Piaf.

Née à Cayenne, à cinq ans, elle commence à étudier l'orgue et le chant à l’école d'orgue de Guyane. Bac en poche, elle quitte la Guyane pour obtenir un master de recherche musicologie et arts du spectacle ainsi qu'un diplôme d’Études chorégraphique au Conservatoire. Saina Manotte a plusieurs cordes à son arc. Elle est non seulement chanteuse mais aussi organiste, compositrice danseuse et professeur de musique.

A la une Outremer

Présidentielle 2017 : "Pas besoin d'être grand clerc pour deviner ce que je vais faire" au 2ème tour (Mélenchon)
Tous les articles Outremer